Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le billet d humeur de mathilde

Tous mes livres en un clic...

par mathilde

publié dans la flamme de Mathilde , le billet d humeur de mathilde , poèmes

J’avais envie de rassembler sur une page simple le lien pour chacun de mes livres. Oui, ils sont hétéroclites, oui, ils s’améliorent les uns après les autres. Voici donc les liens dont j’ai parlé:

Maintenant, vous avez tous les liens pour voir ou acheter mes livres! Si par hasard vous vous décidez à acheter, merci de laisser un commentaire après l’avoir lu. C’est très important pour moi.

Bonne journée

Mathilde

Voir les commentaires

Joyeux Anniversaire Mathilde-Productions!

par mathilde

publié dans la flamme de Mathilde , le billet d humeur de mathilde

Voilà!

Ca fait sept ans que le blog existe! Juste avant mon crash! Je me souviens, je l'ai ouvert pour laisser une trace de moi avant mon départ pour l'au-delà. Ohlala! j'étais mal ces temps là.

J'ai d'abord déversé tous mes poèmes sur le blog. Parfois par une image du poème, manquant de temps pour le réécrire.

Ensuite, après le crash et étant toujours là, j'ai décidé d'écrire ce que je vivais et c'était plutôt glauque à l'époque. J'étais internée à l'Hôpital Psychiatrique de Belle-Idée (quel nom pour un HP!). J'y ai "résidé" près d'un an sans discontinuer. C'était terrible.

Ce qui m'a sauvé, c'est l'écriture!

J'ai décidé, alors que j'allais un tout petit peu mieux, de prendre un cours de scénarisation. Je travaillais dessus environ deux heures par jour. Puis, une fois le cours fini, j'ai eu envie de me lancer dans un roman. C'est ainsi qu'est né dans ma pensée "Le délire du fou du Roi", un roman historico-fantastique traitant de la folie à travers les siècles. J'écrivais tous les jours, à chaque instant libre, selon mon inspiration. C'est ça qui m'a sauvée car j'avais UN espoir, celui d'être éditée un jour...

Et ce jour approche! Le livre sera en ligne le 9 mars prochain. Bien sûr qu'il a été retravaillé, tourné dans tous les sens, coupé et amélioré. Mais chaque fois que je relisais mon travail, je pensais que j'avais été sauvée par lui. Je ne peux qui lui donner honneur en le publiant maintenant que tout va très bien pour moi!

Il a fallu sept ans... ou presque.

Aujourd'hui, le "délire du fou du Roi" s'appelle "Bouffons en délire". Je suis fière de l'avoir travaillé jusqu'au bout de mes possibilités.

Ce blog a donc été les prémices de la reprise de l'écriture et j'en suis ravie. Sept ans! Ca se fête non?

 

Voir les commentaires

Croire, c'est bien, agir c'est super-trop-méga mieux!

par mathilde

publié dans le billet d humeur de mathilde

Bonsoir,

Voici un petit témoignage de quelqu'un qui "y croit".

Croire en quoi?

Ben, que le monde n'est pas aussi pourri qu'il n'en a l'air et que parfois, juste une petite visualisation peut changer les choses!

Visualiser, c'est quoi?

S'imaginer (se faire une image) un paysage, une situation avec des gens, un objet qui nous plaît, un bon steak... euh je m'emballe un peu...

"J'ai eu l'occasion à plusieurs reprises de choisir, dans un moment calme, de VIVRE un moment de ma future vie, telle que je la souhaite vraiment... c'est cool déjà apparemment.

Par exemple une fois, j'ai vraiment eu envie de "voir" ma future voiture et, sans aucun frein (si si je vous le dis!), j'ai "choisi" ma voiture idéale alors que la mienne donnait signe de vieillesse (plus de 20 ans)... En temps normal, dis, on n'ose pas. Moi, si, je l'ai fait.

J'ai non seulement choisi la marque, le modèle, la couleur, et tout et tout, mais aussi que cela ne devait pas me ruiner et que... je la voulais NEUVE!

J'ai ainsi laissé mon esprit vagabonder quelques temps comme on laisse le thé s'infuser. Oh pas très longtemps: quelques pauvres petites semaines! Puis, alors que les circonstances me poussaient à vendre ma vieille carcasse et à acheter une caisse à savon (vu mon budget), j'ai quand même fait le pas d'aller voir la marque et le modèle que j'avais vu en rêve.

Point de baguette magique, juste un peu d'action!

Je suis donc entrée dans le premier garage au plus proche de chez moi. On m'a accueillie les bras ouverts (tu penses bien! une nouvelle future-cliente-peut-être-potentiellement-intéressée?) et après quelques tractations qui ont duré moins d'une semaine (si si, c'est vrai!), j'avais les clés de ma nouvelle voiture, tout comme dans mon rêve.

Je n'y croyais pas moi-même!

soupir d'aise...

Et cela m'arrive souvent ces temps: je visualise une situation potentiellement impossible et, après quelques temps (plus ou moins longs), elle m'arrive."

Pourquoi engager de l'énergie à être pessimiste ou négatif? c'est du temps gâché, perdu, foutu, bof!

Engagez-vous qu'il disait: engagez-vous pour vous-même déjà, pour vos proches, pour le bien de votre communauté, de votre pays, du continent et pourquoi pas? de la terre entière. Ah la mégalomanie! Bon, je me reprends.

On dit qu'un battement d'ailes d'un papillon à New York peut créer une tempête au Japon? Alors créez et agissez comme cet animal et vous verrez de grandes choses!

 

Mathilde 

Voir les commentaires

Devons-nous en avoir peur?

par mathilde

publié dans le billet d humeur de mathilde

http://www.m6.fr/emission-capital/22-03-2015-google_au_c_ur_du_geant_qui_veut_changer_le_monde/

Après l'émission de M6 diffusée dimanche sur "Google: devons-nous en avoir peur?", je ressens réellement une appréhension du futur pour moi (animations futuristes dans ... 20ans), mes enfants et mes petits-enfants.

Je ne peux pas m'empêcher de penser que le futur, conditionné par les pubs dans nos vies, au profit du géant, sera saoulant au possible: Une animation justement mettant en scène un androïde (effigie de la marque Androïd - la plupart des smartphones en sont équipés-, appartenant à Google) nous servirait un apéro à notre retour nous suggérant de manger des sushis (Monsieur, cela fait 18 jours que vous n'avez pas mangé de sushis). Un drone, appartenant à Google, les livrerait en payant avec une carte Play store par exemple (appartenant à la marque). etc...

Ces projections du futur proche m'ont effrayée en vérité. Toutes ces marques sont déjà la propriété de Google. Le seul but étant de nous faire consommer des produits publicitaires soumis à une "taxe au clic" chez le géant. Un futur marketing donc "dont le seul objet à vendre est... nous-mêmes... " d'après l'émission de M6.

Je suis en train de lire un livre de science-fiction proche également (à 20 ans), mais il est totalement dépassé par les projets de la marque aux couleurs arc-en-ciel. Cela me dégoute d'être le produit vendu à des publicitaires sans vergogne, en échange pour nous, d'un service "gratuit" de moteur de recherche!

D'autre part justement à propos du moteur de recherche, Google sait tout ou presque sur nous et nos habitudes de vie. Une personne dans l'émission disait: "c'est comme si le facteur ouvrait les lettres et mettait des publicités en relation avec le texte!".

Et en même temps, je me demande comment réagir devant la puissance d'une telle machine de guerre? Le colosse n'a pas besoin de nous à l'unité, mais dans la masse qui cliquera sur les "annonces" et lui rapporterait, pour l'instant, 0.40 euros/click!

Je vais faire une expérience: je vais voir si sur Youtube (appartenant également à Google), je peux trouver l'émission délétère... Si vous la trouvez en lien avec ce texte, j'ai gagné le gros lot!

Voilà, c'était le coup de gueule de Mathilde... bonne nuit!

Voir les commentaires

conte à rebours!

par mathilde

publié dans le billet d humeur de mathilde

Il ne reste que quelques nuits avant l'hospitalisation et j'ai juste envie de faire un conte pour le compte à rebours...

Délia a peur, elle s'accroche aux branches (j'ai déjà dit pardon)

Frank, son père, la rassure avec toute sa philosophie. Rien à faire.

Dana, sa mère, lui rappelle gentillement ses petits bobos et qu'elle s'en est très bien sortie.

Mais Délia dit "Maman, il ne s'agit pas de petits bobos... il s'agit de redevenir moi-même avec moins (espérons) de médicaments!"

Mark, son frère, écoute sa musique, il est inatteignable!

Philosophie - non

rappel de souvenir - non et c'est pire

Ignorance - insupportable.

Je ne trouve pas le moyen de commencer un compte à rebours qui tient la route...

Ah, je sais! je vais compter les nuits restantes, sachant qu'il y aura probablement d'autres nuits...

Alors disons qu'il reste quelques grosses nuitées. Gros bisous.

Voir les commentaires

Les effets de la trouille sur ma citrouille...

par mathilde

publié dans la flamme de Mathilde , le billet d humeur de mathilde

Hello cher lecteur s'il y en a un... Ah fini les années folles où des dizaines voire même des centaines de lecteurs s'arrêtaient un instant pour me lire, moi...

Je ne suis pas du tout en panne d'inspiration, disons que je fais d'autres choses....

Par exemple, j'en suis à ma deuxième biographie (bientôt sous toit) et j'enchaîne ensuite directement avec une troisième. Chaque biographie me prend entre 8 mois et un an...

D'autre part, je suis rédactrice en cheffe d'une petite Gazette qui sort trimestriellement et c'est vraiment du boulot...

Malheureusement, j'ai dû abandonner l'habitude que j'avais d'écrire des poèmes. Il va falloir se contenter de ceux existants... et c'est déjà pas mal.

Mais si j'écris dans mon blog ce soir, c'est parce qu'une nouvelle page de mon histoire va s'écrire ces prochaines semaines: je vais vivre une hospitalisation un peu particulière et j'utiliserai mon blog pour pouvoir déposer mes pensées et idées pendant ce temps là.

Pourquoi une hospitalisation "particulière"? Je vais dans un service un peu secret comme ça à l'hôpital cantonal universitaire et je vais y vivre des heures pas faciles. L'idée de l'hospitalisation A LA BASE est d'enlever mes médicaments actuels (psy et somatiques) et d'en mettre d'autre SI POSSIBLE pour que je sois moins somnolente tout le temps, ca frise d'ailleurs la narcolepsie parfois... J'y vais sans doute pour quelques semaines et me réjouis de voir l'évolution à travers mon blog...

Pour le moment, le mot d'ordre est : se raccrocher aux branches, à toutes les branches possibles.

Par exemple: le service est fermé à clé. Je n'ai pas le droit de sortir seule. comment vais-je faire pour fumer???

Le toubib m'a dit que ce n'était vraiment pas le moment d'arrêter de fumer maintenant... dilemme.

Je dis le mot d'ordre est de se raccrocher à tout ce qui peut garder mon moral en haut, mais en fait je crève de trouille!!! J'ai déjà fait un passage dans ce service il y a 5 ans presque jour pour jour. A-t-il changé? Vais-je supporter l'enfermement? Vais-je supporter les nouveaux médicaments? Devra -t-on tatonner longtemps avant de trouver les bons médics?

Je me laisse avec ces interrogations et voyons la suite de l'histoire... à bientôt

Voir les commentaires

Se sentir dans le corps d'un autre

par mathilde

publié dans le billet d humeur de mathilde

Se sentir dans le corps d'un autre

Se mettre à la place dans le corps d'un autre

Se sentir dans l'enveloppe charnelle et spirituelle d'un autre

Se sentir dans le corps d'un inconnu...

Se mettre à la place dans une autre enveloppe charnelle, celle d'un inconnu.

L'inconnu, c'est d'abord soi-même. Je suis ce que je n'ai jamais été auparavant et que je ne serais jamais plus plus tard. L'inconnu, c'est cet être qui évolue en fonction des rencontres, des discussions, de l'expérience et de l'affirmation de soi.

Une autre enveloppe charnelle.

Oh combien j'aurai voulu avoir 28-30 ans avec l'expérience que j'ai à 51 ans!

Mais mon corps a tellement changé depuis avec des modifications importantes dues aux maladies... Mais je ne baisse pas les bras. Je suis comme je suis maintenant et je m'en contente. Vienne encore une grosse vague de maladie, je suis prête à affronter ce nouveau tournant.

Se mettre à la place, se sentir.

Vivre par procuration... mais vivre. C'est un premier choix qui n'en est pas un. Mieux vaut se sentir soi qu'un autre. Pourtant la communauté nous force à nous plier à ses standards si difficiles à suivre. Il faut être soi, bien dans sa peau, parfaite de corps et d'esprit...

Si j'ai, durant de longues années vécu la vie d'une autre avec des échecs plutôt cuisants, aujourd'hui j'aimerai m'exprimer, (du verbe écraser le parfum en dehors, comme une rose qu'on écrase sous le pied).

Aujourd'hui, je vis. Je revis plutôt après des années de médication très lourde. Je retrouve les sensations (de tous les sens). Même si mon corps charnel se dégrade, mon esprit s'envole et s'élargit. Je suis enfin heureuse et cela n'a pas de prix.

Mathilde

Voir les commentaires

Qu'y a-t-il derrière le sourire de Mathilde ces temps?

par mathilde

publié dans la flamme de Mathilde , le billet d humeur de mathilde

Un sourire. Un rire, deux rires et des tas de pleurs...

Il faut s'adapter à tellement de choses ces temps. Déplacement de la physio, déplacement de la pharmacie, ergothérapeute, chaise électrique dans ma chambre...

Il faut garder cependant le moral, juste pour NE PAS CHANGER et s'aigrir...

Comment ne pas CHANGER avec tous ces changements? C'est pas facile. Mais je vais y arriver...

bisous

Voir les commentaires

Quelle est la question centrale actuelle de ma vie?

par mathilde

publié dans le billet d humeur de mathilde

Quelle est la question centrale actuelle de ma vie?

Si je devais la résumer en une seule phrase, ce serait:

Depuis ma "deuxième chance de vie" le 18 avril 2010, à quoi sert ma vie maintenant?

si je doit extirper le mot clé de cette phrase, ce serait: à quoi sert...

En reformulant la même question sans ce terme primordial:

Depuis ma "deuxième chance de vie" le 18 avril 2010, quelle est ma vie maintenant?

le nouveau mot clé serait... maintenant.

En reformulant encore: Quelle genre de vie je voudrais depuis ma deuxième chance?

le mot clé est... genre.

En reformulant encore: quelle vie ai-je actuellement depuis ma deuxième chance?

le mot clé est ... vie.

Puis : quelles sont mes priorités depuis ma deuxième chance?

le mot clé est ... mes priorités.

Puis: quels sont mes objectifs depuis ma deuxième chance?

le mot clé est... mes objectifs.

Puis: Depuis ma deuxième chance, quels sont mes choix de vie?

le mot clé est ... choix.

je suis à court... Finalement, qu'est devenue ma première question au bout de tout ce cheminement?

"Depuis ma deuxième chance, j'ai un nouveau genre de vie, avec des priorités et des objectifs différents, avec des choix personnels différents".

Et voilà, fin de l'exercice! Pas facile mais vachement intéressant comme tentative d'évolution de la pensée. Essayez, c'est rigolo et très instructif.

Voir les commentaires

En combien de dimensions mangez-vous?

par mathilde

publié dans le billet d humeur de mathilde

Dans une semaine normale, combien de fois mangez-vous pour nourrir

votre corps, votre esprit, vos relations?

En combien de dimensions mangez-vous?

On a besoin de nourrir notre corps, c'est évident et tout le monde le comprend. Supermarché, Hypermarché, courses tous les semaines, et maintenant drive-in pour les grandes enseignes. Ca marche. Parce que tout le monde sait qu'arrêter de manger, c'est mourir...

Mais qu'en est-il de votre esprit? De quoi le nourrissez-vous? Une vieille légende indienne raconte que nous avons 2 animaux à nourrir: un chien ou un loup. Lequel nourrissez-vous tous les jours: devant la télé, dans les livres que vous lisez, dans la musique que vous écoutez... Nourrissez-vous le chien qui peut vivre dans la société humaine ou le loup, sauvage, habitant dans les forêts.

Quand à vos relations, les choisissez-vous? (à part la famille bien sûr)?

Il y a des gens qui sont toxiques dans nos vies. Parfois, sans qu'on s'en aperçoive tout de suite. Des gens qui vous bouffent votre air, qui sont comme des vampires qui vous suce le sang... Mais il y a aussi des gens formidables, toujours prêt à aider, toujours là quand c'est dur, toujours confiant dans la vie...

Desquels avez-vous envie de vous entourer pour aller de mieux en mieux?

Il s'agit vraiment de nourrir les trois aspects pour pouvoir vivre avec équilibre et sérénité.

Mathilde, le 30 novembre 2013

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 > >>