Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

liaisons dangereuses

par mathilde

publié dans reportage lilas

Chut! silence, HOPITAL!

"Vous êtes en relation avec une boite vocale

veuillez laisser un message après le bip sonor ...."


Silences soufrants

Silences distants

Silences délirants

Silences ignorants

Perçus comme méprisants

Silence et regards fuyants!silence.jpg


Car ici, le silence est de mise

comme une grise chemise

Et s'il était côté en bourse

Il crèverait le plafond, oh surprise!


Belle-Idée...son nom est bien trouvé

Belles-Idées, pas belles paroles


Chacun ses raisons en bout de course

Chacun ses prisons à ses trousses


Silence!


La parole est dangereuse!

La parole dérange, rageuse

Comme si cette aptitude n'appartenait maintenant

Qu'aux biens-portants, aux soignants

ou au dérangés dérangeants.


Silence?


Bouches en grève

Pour cause de trève


Et SI, par hasard, on répond, on me parle

C'est d'un ton monotone

Oubliant les nuances qui donnent vie

A notre symphonie d'émotions ravies par...


Silence.


Le silence est dangereux

Quand on n'est malheureux

Tous les plans sont permis

Tant qu'ils restent tapis


Silence triste........


Lourds comme le monde qui nous exclue

Silence imposé, ,ralenti et torturé ,

Par les autres aussi anesthésié que moi

et  qui refusent d'être "exposés"


Silence explosé


Silence injuste


Le bruit des fourchettes

Animent nos silencieux repas

Le bruit seul des clés clochettes

Font reculer l'heure de mon trépas


Et quoi?


J'ai BESOIN de parler, de dialoguer, de communiquer

Mais on ne peut pas forcer

d'autres patients à se livrer

Même pour un bout de ciel ou le temps qu'il fait

Même pour un "merci" ou un "sîl te plait"


Silence tyranique

Et quoi? Puis-je y changer quelque chose?

Faire bonne figure par un sourire invitant

Proposer des services sans retout latant

Et se heurter, une fois de plus, à la fuite du regard... irritant


Silence institutionnalisé


J'en parle au groupe pavillonaire pour comprendre

Silences indescriptibles, irracibles et pourtant

tous différents...


Alors enfin je comprends:

Dans un groupe dit démocratique

c'est une mozaïque de silences

Ceux qui parlent passent pour les fous du roi

Et je suis de ceux là, je crois

Mais pour moi, n'importe quel rupture de communication

c'est insultant


Silence tyrannique

qui fait taire jusqu'aux mouches et sans aucune précautions

Ceux qui, de l'histoire se répétant

Finiront par dire en silence:

"Vous êtes reliés à une boite vocale"...


Mathilde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article