Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

gravé dans le coeur

par mathilde

publié dans la flamme de Mathilde

J’ai beau taper, personne ne m’entend.

Enfin, c’est ce que je crois. 

Je me sens super seul dans mon liquide amniotique.

Je tape encore quand j’entends ma mère se réjouir de tout son coeur.

Maman caresse le ventre. Est-ce pour me calmer?

 

Y parait que dehors, c’est la joie totale.

je me sens de plus en plus à l’étroit et ça bouge vers le bas.

Dehors, ça s’agite, je le sens.

De nombreuses voix parlent fort autour de maman.

C’est le temps où je vais découvrir le monde!

 

Ma sortie se fait sans problème et j’ouvre pour la première fois

Mes yeux ébahis sur ce qui fera mon univers toute mon enfance.

Maman me prends sur son sein et je fouine pour téter.

J’entends «Oh comme il est mignon cet enfant!»

Moi, m’en fiche, je tête et après tout cet effort, un peu de réconfort.

 

Puis mon père me prends sous les bras et fait le tour de la pièce.

Qu’est-ce qu’il a à faire cette espèce de danse? Non ce n’est pas

Une danse, c’est une présentation. Je comprends qu’il me montre

A tous ceux qui avec eux m’attendaient.

 

«Quel nom vas-tu donner à ton fils?» entendis-je. 

Pourvu que ce ne soit pas un nom ringard!

Les paris vont bon train en attendant la réponse de mon père.

«Vas-tu l’appeler comme toi?» «un petit junior ça se fait souvent tu sais»...

 

Mais mon père avait un sérieux problème.

Depuis qu’il n’avait pas cru que maman pouvait être enceinte

Alors qu’un ange l’avait divinement averti en songe,

Papa ne pouvait plus parler... comment allait-il dire mon nom?

 

Mais papa est un super papa: il a une astuce: une ardoise

Celle sur laquelle pendant 9 mois il dut écrire des milliers de mots 

Pour se faire comprendre des autres. Des milliers de bons et mauvais mots, 

Parfois des maux...

 

Aujourd’hui, papa n’écrit qu’une seule petite phrase qui va bouleverser tous ceux

qui se trouvaient autour:

«Son nom est Jean». Dans le songe, l’ange lui avait donné le nom, il a enfin compris.

A l’instant même Papa a pu reparler. J’ai entendu le son de sa voix pour la première fois! 

C’était merveilleux et tous s’étonnèrent de ce miracle et le gravèrent dans leur coeur.

 

Tout ça parce que je suis né!

 

Mais je ne savais pas encore quel destin exceptionnel j’allais vivre sur cette terre pour 

finir la tête coupée sur une assiette en or... 

Entre temps, j'ai grandi et mon esprit se fortifiait.

des milliers de personnes ont entendu mes prédications et mes messages d’encouragement, mais aussi mes messages durs et beaucoup se sont fait baptisés dans

le Jourdain, y compris un certain Jésus de Nazareth, mon cousin qui est né 3 mois après moi.... Quelle coïncidence non?

Je n’ai pas frappé en vain dans le ventre de ma mère.
Je ne suis pas venu en vain sur cette terre, malgré ma fin tragique.

Je ne me suis plus jamais senti seul depuis que mon cousin a annoncé 

le Royaume de Dieu tout proche.

Non, je n’ai pas frappé en vain dans le ventre de ma mère: j’ai appris que

c’est au moment où ma mère apprenait la maternité de Marie que j’ai commencé à gigoter

dans tous les sens. Tout a un sens. Tout redevient sens quand on voit le puzzle en entier.

Moi, je n’ai rien vu. Ma mère a vu.

Ma mère n’a pas su. Moi, j’ai su.

 

signé Jean le baptiste

 

 

 

Mathilde, le 3 juin 2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article