Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A l'aise avec les handicapés

par mathilde

publié dans le billet d humeur de mathilde

 

Voici 6 semaines que je travaille à Foyer Handicap comme journaliste à l'Unité de communication.

 

Mes collègues sont tous paralysés dans des chaises. Certains ont en plus du mal à s'exprimer alors, quand ils ouvrent la bouche, tout le monde se tait.

D'autres ont les mains toute recroquevillées par l'arthrose déformante et c'est terrible. Ils dictent leurs textes aux "valides des mains". D'autres sont tetraplégiques et manie leur fauteuil par exemple à l'aide d'une boule en forme de balle de ping-pong. J'ai rencontré un tétraplégique qui a une machine au-dessus de sa tête. Quand il tourne la tête ou qu'il la monte et descend, les pages de l'écran défile à sa guise. Pour faire ENTER, il souffle dans une espèce de paille...

 

Dans cette unité de communication, il n'y a pas que le journal Synergies. Il y a du multimédia,  des gens qui font du graphisme, des sites webs etc ...Il y a une ambiance TRES chaleureuse dans cet endroit où se croisent et se recroisent, tel un ballet, les chaises roulantes dans le couloir.

Mais pour la pluspart des gens qui travaillent ici, ils ont vraiment toute leur tête! c'est magnifique de les côtoyer et, au bout d'un moment, on oublie même qu'ils sont polyhandicapés! Ils ont parfois une culture à faire pâlir plus d'un!

 

Une classe d'école est venu nous rendre visite une journée et ont pu graver leur nom sur leur natel par exemple, ou interviewer les journalistes avec caméra et sons. L'interview s'est poursuivit dans l'autre sens (les journalistes ont posé des questions aux élèves).

 

Ce qui m'a vraiment frappé dans cette dernière interview, c'est que les élèves n'avaient vraiment aucune idée de tout ce qu'un handicapé peut faire!!! Ils ont été surpris en bien et je pense que c'est important que les gens, et les jeunes sachent que ce n'est pas parce qu'on est tétraplégique qu'on est forcément gogol. J'en prends pour exemple le film "Intouchable" où l'on s'aperçoit que le tétraplégique peut faire des tas de choses, y compris du parapente.

 

Maintenant, je me sens extrêmement bien à l'aise avec mes collègues de l'Unité. Je ne vois plus leur handicap, sauf quand il faut donner un petit coup de main comme pousser la chaise jusqu'à la cafétéria ou sortir un badge coincé quelque part. Non, je suis vraiment contente de travailler dans ce milieu.

 

Le travail qui y est fait est très pro. On peut compter sur leur minutie et leur volonté de travailler de manière compétitive par rapport à d'autres boites. Car nous fournissons des cartes de voeux, de visites, la gravure de DVD à partir de cassettes ou de filmes super8, nous crééons et développons des sites internet pour l'extérieur, en rapport direct avec le client, etc.

 

Ayant fait l'expérience de la chaise pendant 1 an 1/2, je SAIS combien les gens sont gênés de regarder un polyhandicapé (et encore, je n'étais qu'handicapée du dos). Je sais aussi que ce sont des personnes comme les autres avec une certaine particularité physique qui les différencie du tout-un-chacun.  Moi, je les aime tels qu'ils sont et je crois qu'ils apprécient fort cette aisance vis-à-vis d'eux.

 

Dire que nous qui avons des jambes, des bras valides, n'utilisons pas un 1/5 de nos possibilités...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article